Déclaration CFDT au Comité d’Entreprise - Novembre 2017

A quand un dialogue social de Qualité ?

L’Organisation internationale du travail (OIT) le définit ainsi : « Le dialogue social inclut tous types de négociation, de consultation ou simplement d’échange d’informations (…) selon des modalités diverses sur des questions relatives à la politique économique et sociale présentant un intérêt commun. Il peut prendre la forme d’un processus tripartite (…) ou de relations bipartites (..). Les processus de dialogue social peuvent être informels ou institutionnalisés ou associer (…) ces deux caractéristiques. (…) L’objectif principal du dialogue social en tant que tel est d’encourager la formation d’un consensus entre les principaux acteurs du monde du travail ainsi que leur participation démocratique. Les structures et les processus d’un dialogue social fécond sont susceptibles de résoudre des questions économiques et sociales importantes, de promouvoir la bonne gouvernance, de favoriser la paix et la stabilité sociale et de stimuler l’économie. »

INFO Permanences CFDT

AFIN de répondre à vos questions (droit du travail, nouveaux embauchés, formation, activités ASC…) ou vous accompagner dans vos projets professionnels, la CFDT organise des journées de permanences, au Local CFDT de Boulogne-Billancourt, par téléphone au 01.72.29.04.35, et bien sûr par mail: cfdtastek@gmail.com !

Pour vous tous, collègues du groupe Astek !

Voici les prochaines dates :

Newsletter Octobre 2017

Rupture Conventionnelle Collective : Remerciements de groupe !

NOUS AVIONS => La rupture conventionnelle constituant le seul mode de rupture du contrat de travail à l'amiable, selon une mesure individuelle. Ouverte au salarié employé en CDI dans le secteur privé, qu'il soit protégé ou non. Le dispositif ne s'applique pas aux salariés en CDD ou en contrat temporaire. La rupture conventionnelle permet à l'employeur et au salarié de convenir « d'un commun accord » des conditions de la rupture du contrat de travail qui les lie. Elle donne droit à l’assurance-chômage.

Réforme du code de travail

Mobilisations des 12 et 21 septembre

Nous, militants CFDT d’Astek, avons participé aux cortèges des 12 et 21septembre pour exprimer notre indignation et réagir ensemble contre ces Ordonnances.

A ce jour la CFDT a le sentiment d’avoir été « Ecouté mais pas entendu » et ne se satisfait pas du résultat.

Si d’aucuns assimilent grèves et manifestations aux poncifs d’un vieux monde immobile, ce type d’action demeure nécessaire pour donner un sens à la colère.

12 juin, le fait syndical en Entreprise réaffirmé

Le 12 juin 2017, le Tribunal d’Instance de Boulogne réaffirme le principe du Droit sur la création d’une Section Syndicale d’Entreprise. Certains de nos élus (liste Diversité & Proximité) pensent qu’ils peuvent s’arranger avec le Droit et faire n’importe quoi.

Rappelons que la première obligation d’un Syndicat est de respecter les Valeurs Républicaines !

Newsletter Mai 2017

1. Règles de transfert dans le CET !

Dans un contexte où année après année, l’utilisation du Compte Epargne Temps ne sedément plus (2216 RTT/CTD transférés en 2015, puis 2683 RTT/CTD transférés en 2016), la CFDT vous rappelle ici les quelques règles qui régissent cet outil:

Les élus CFDT Astek vous présentent leurs meilleurs vœux pour 2017 !

1 - La NAO 2016 : Avancée, Recul et Confusion

Le 25 août 2016, la direction et les organisations syndicales dont la CFDT ont signé un accord relatif à la NAO 2016. Le paragraphe B, relatif aux augmentations collectives, énonçait que :

Une augmentation de 600 euros du salaire brut annuel de base est octroyée aux salariés non-augmentés entre le 1er janvier 2012 et le 31 décembre 2015, dans les conditions suivantes : 

Loi travail : Ce qu'il faut retenir du texte.

Déclaration au CE du mois d'août 2016

À l’issue d’un parcours d’obstacles qui a vu se succéder les versions (et visions) du projet de loi, que faut-il retenir du texte définitivement adopté le 21 juillet et publiée au Journal officiel du 9 août sous le nom de Loi 2016-1088 du 8 août 2016 relative au travail, à la modernisation du dialogue social et à la sécurisation des parcours professionnels.

Au terme de cinq mois de débats et polémiques, le projet de loi Travail a été définitivement adopté à l’Assemblée nationale ce 21 juillet. 

Pages